Programme 1ère année 2017- 18

Programme de 1ère année

En première année, la pédagogie de l’école se focalise sur les positions de l’étudiant dans sa pratique du shiatsu. En effet, il est primordial en shiatsu d’apprendre à travailler avec son hara. L’enseignant portera donc toute son attention sur le bon positionnement de l’étudiant dans sa pratique.

Le kata – enchaînement – de base s’inspire principalement du kata élaboré par Ioka. Il a été complété par les différentes expériences et connaissances de Mario Duarte dans différentes écoles.

Objectif de la 1ère année

L’objectif pour cette première année est de réaliser un kata de confort en utilisant son hara. L’étudiant pourra utiliser tous les techniques apprises dans l’année pour réaliser un shiatsu de plus d’une heure dans toutes les positions : décubitus ventral, dorsal, latéral et assis.

A l’occasion du dernier cours, l’école organise un examen pratique : l’étudiant réalise un shiatsu de confort.

Ce certificat de l’école sanctionne ce 1er niveau «  Fin d’initiation », à condition que l’étudiant ait suivi de façon régulière le programme de l’année et justifié d’une pratique personnelle régulière en dehors des cours.

Théorie et sujets relatifs au shiatsu 1ère année

Ces tableaux s’utilisent pour vérifier que tous les sujets ont bien été traités durant l’année.

LISTE DES SUJETS THEORIQUES A TRAITER EN 1ERE ANNEE

Théorie Médecine Traditionnelle Chinoise
 
  • Le concept du Tao – Introduction – le cours complet en 2ème année. Objectif : découvrir le concept oriental du fonctionnement de l’univers.
  • Le Yin et le Yang – Introduction – le cours complet en 2ème année. Objectif : comprendre les différentes polarités.
  • Le concept de l’Énergie Ki– Introduction – le cours complet en 2ème année. Objectif : se familiariser à l’écoute de l’énergie.
  • Médecine orientale vs médecine occidentale – quelques bases. Objectif : tout au long de l’année, découvrir une approche globale du corps.
Sujets relatifs à la discipline Shiatsu à intégrer
  • Définition du shiatsu – Histoire du shiatsu. Objectif : connaitre l’origine de l’art Shiatsu.
  • Déontologie – Contre-Indications. Objectif : sensibiliser les étudiants aux limites de leur pratique.
 

Pratique shiatsu 1ère année

Le kata pratiqué en niveau 1 demande beaucoup de mobilité de la part de l’étudiant. C’est l’objectif pédagogique de cette année : utiliser son hara et ne pas utiliser la force. Le shiatsu devient peu à peu une pratique apaisée et focalisée sur l’énergie.

 Comment se déroule une démonstration, quelle est la pédagogie utilisée ?

  • D’abord, l’école « Shiatsu Thérapie, Art de Vie », demande aux étudiants de regarder, de se concentrer sur la visualisation de la pratique lors de la démonstration de l’enseignant. Il est déconseillé de prendre des notes ou de visionner.
  • Ensuite, l’étudiant pratique, reçoit et donne.
  • Pour finir, l’étudiant peut prendre des notes.

Nombre de démonstrations :

Dans l’école « Shiatsu Thérapie, Art de Vie » il y a toujours au minimum deux démonstrations. Généralement, la première démonstration est reprise lors du cours suivant. Cela permet à l’étudiant de compléter ses notes après avoir pratiqué en dehors du cours ou de filmer s’il le désire. De même, l’étudiant qui n’a pas pu venir à un cours peut visualiser et rattraper son retard le cours suivant.

Le tableau ci-dessous liste l’ensemble des sujets pratiques à traiter dans l’année.

Ces tableaux s’utilisent pour vérifier que tous les sujets ont bien été traités durant l’année.

LISTE DES DEMONSTRATIONS PRATIQUE A REALISER DANS L’ANNEE

Kata

Objectif de l’ensemble de la pratique de ces kata : mémoriser l’ensemble des katas, travailler avec son hara. A la fin de l’année, l’étudiant utilise toutes les techniques apprises dans l’année pour réaliser un shiatsu de confort dans toutes les positions.
Différentes techniques de touchers utilisés en shiatsu

Ce sujet est récurrent tout au long de l’année.

– Décubitus ventral
– Décubitus dorsal
– Décubitus latéral
– Position assise

En première année, l’étudiant prend des notes ou filme la démonstration.

Comme il est précisé plus en amont, la pratique est l’enjeu principal de cette première année. Néanmoins, lors des démonstrations, il est toujours précisé à l’étudiant quelques points intéressants et le rôle de certains méridiens.

Par exemple, si nous travaillons les bras, nous expliquons qu’il existe 3 méridiens qui passent à l’intérieur du bras : Poumon, Constricteur du Cœur et Cœur. L’objectif de cette démarche est de susciter l’intérêt de l’étudiant pour passer en deuxième année et en savoir plus.

Les ponctuations d’une journée de pratique du Shiatsu

Pour bien commencer la journée de Shiatsu : LE Qi Gong et/ou le Do-in constituent d’excellents exercices pour permettre à l’étudiant et à l’enseignant, de se recentrer, de changer de monde et de se préparer à une posture de travail énergétique.

Les temps d’échanges réguliers ou le retour des expériences que les étudiants ont vécu entre deux cours  est fondamentale. En effet, l’étudiant a souvent la sensation de perdre le contrôle dans sa pratique, de ne pas comprendre ce qui se passe. L’échange avec les autres étudiants et l’enseignant rassure l’élève. Il y a aussi ces instants heureux quand l’étudiant obtient des  résultats positifs dans sa pratique ; il peut le partager avec le groupe.

L’écoute : Le travail d’écoute se réalise à n’importe quel moment de la journée. A chaque reprise d’un exercice, l’étudiant peut faire une écoute sur la première zone à travailler. Par exemple, la tête avant de commencer un shiatsu du visage.

Trois pauses ponctuent la journée. Ces pauses offrent à l’étudiant un moment primordial pour se ressourcer régulièrement énergétiquement et physiquement. Dans notre culture, nous n’avons pas l’habitude de vivre et travailler au sol. Certains étudiants ont mal aux genoux et  au dos. Après la pause, l’étudiant reprend plus sereinement son travail.

La méditation : il est essentiel de terminer la séance avec une courte méditation, sa fonction est semblable à celle du Qi Gong ou Do-In du début de journée : elle rassemble et fait le lien entre une journée chargée énergétiquement et le retour à la vie de tous les jours.