Programme 3ème année 2017- 18

Programme de 3ème année

En troisième année, la pédagogie de l’école se focalise principalement sur le bilan énergétique d’une personne selon la théorie du maitre en shiatsu Masunaga. Les bases de cette théorie s’appuient sur la Médecine Traditionnelle Chinoise. La partie théorique est dense. Les techniques pour réaliser un bilan énergétique sont nombreuses.

Le ressenti est primordial pour réaliser un bilan énergétique précis. L’étudiant devra beaucoup pratiquer pendant et en dehors des cours pour travailler son ressenti.

Objectif du 3ème niveau

Voici la liste des objectifs de l’année. L’étudiant sera capable de :

  • Comparer un diagnostic occidental versus un bilan énergétique oriental.
  • Déterminer des points, des zones pour réaliser un bilan énergétique.
  • Etre capable à la fin de l’année de déduire un bilan énergétique précis d’une personne à l’aide des outils pédagogiques fournis par l’école.

Théorie et pratique 3ème niveau

La partie théorique est conforme au programme préconisé par la FFST.

La théorie est très proche de la partie pratique. Chaque sujet théorique entraine forcément l’application pratique. Par exemple, après avoir étudié les points d’acuponcture Shu du dos, l’enseignant donne des repères anatomiques pour les localiser, puis l’étudiant doit les retrouver par lui-même.

Les tableaux ci-dessous listent l’ensemble des sujets théoriques et pratiques à traiter dans l’année. Ces tableaux s’utilisent pour valider le traitement de tous les sujets durant l’année.

LISTE DES SUJETS THEORIQUES ET PRATIQUES A TRAITER

Théorie Shiatsu et Médecine Traditionnelle Chinoise

 

– Diagnostic occidental versus bilan énergétique oriental. Objectif : s’imprégner de la culture thérapeutique orientale.
– Points Yuan, Luo et points de rencontres. Objectif : Déterminer les points d’acupuncture et les visualiser. Définir un bilan énergétique.
– Diagnostique à l’aide des zones du Dos et du Hara. Objectif : révision 2ème niveau. Déterminer la localisation des zones des différents méridiens.
– Diagnostique à l’aide des points Shu et Mu. Objectif : Révision 2ème année. Visualiser ces points et définir un bilan énergétique.
– Points Shu antiques. Objectif : Assimiler la théorie et localiser ces points sur les extrémités..
– L’Ampuku ou encore Shiatsu du hara (Ventre). Objectif : visualiser ces points et/ou zone, puis définir un bilan énergétique.

 

Cours théorique

 Support: nous utilisons un Paper-board pour présenter la théorie et aider à la mémorisation. L’étudiant prend des notes. Cette année, l’école prévoit l’achat d’un rétro projecteur en complément.

Cours pratique

 Schéma: Pour faciliter la compréhension d’un sujet, l’enseignant prévoit des schémas afférents à la théorie. Par exemple, un schéma du hara avec les zones de diagnostics.

Déroulement cours de 3ème niveau

Répartition horaires entre la théorie et la pratique : dans l’école « Shiatsu Thérapie, Art de Vie », le temps dédié à la pratique reste majoritaire en 3ème année.

Contrôle continu


Cours théorique :

L’étudiant rédige un résumé de la théorie de la session. Il l’envoie par mail ou le rend à la séance suivante. Ce texte vise à vérifier la compréhension du sujet.

Cours pratique :

L’étudiant doit pratiquer entre 2 séances. L’absence de pratique d’un étudiant se remarque tout de suite. Nous l’incitons alors de le faire pour la séance suivante.

Commentaires de la journée type d’un cours de 3ème niveau


LE Qi Gong et/ou le Do-in
s’avèrent d’excellents exercices pour que l’étudiant et l’enseignant se recentre, change de monde et se préparent à une posture de travail énergétique.

Le temps d’échange ou le retour des expériences que les étudiants ont vécu entre deux cours  est fondamentale. En effet, l’étudiant a souvent la sensation de perdre le contrôle dans sa pratique, de ne pas comprendre ce qui se passe. L’échange avec les autres étudiants et l’enseignant rassure l’élève. Il y a aussi ces instants heureux quand l’étudiant obtient des  résultats positifs dans sa pratique ; il peut le partager avec le groupe.

Le travail d’écoute se réalise à n’importe quel moment de la journée. A chaque reprise d’un exercice, l’étudiant peut écouter la première zone à travailler. Par exemple, la tête avant de commencer un shiatsu du visage.

Trois pauses ponctuent la journée. Ces pauses offrent à l’étudiant un moment primordial pour se ressourcer régulièrement énergétiquement et physiquement. Dans notre culture, nous n’avons pas l’habitude de vivre et travailler au sol. Certains étudiants ont mal aux genoux et  au dos. Après la pause, l’étudiant reprend plus sereinement son travail.

Méditation : il est essentiel de terminer la séance avec une courte méditation, sa fonction est semblable à celle du Qi Gong ou Do-In du début de journée : elle rassemble et fait le lien entre une journée chargée énergétiquement et le retour à la vie de tous les jours.

 

Il n’y a pas d’examen de fin d’année pour le troisième niveau