Programme 4ème année 2017- 18

Programme de 4ème année

En quatrième année, la pédagogie de l’école se focalise sur la préparation aux examens de la FFST (Fédération Française de Shiatsu Traditionnel) et à l’examen de l’école en vue d’une future professionnalisation.

Le 4ème niveau constitue l’accomplissement du programme de formation, destiné aux étudiants souhaitant pratiquer le shiatsu d’une façon professionnelle. Cependant ce niveau est également ouvert aux autres étudiants, même s’ils ne souhaitent pas passer les épreuves des examens. Pour ces derniers ils sont dispensés des cas pratiques, du mémoire et des examens finaux en vue de l’obtention du certificat fédéral de Praticien.

Objectif du 4ème niveau

  • Préparer l’étudiant aux examens de la FFST et de l’école « Shiatsu Thérapie, Art de Vie ».
  • Rédiger un mémoire pour les étudiants qui désirent passer l’examen de la FFST.
  • Rédiger des études de cas pour les étudiants qui désirent passer l’examen de la FFST et celui de l’école.
  • S’ouvrir à d’autres techniques de Shiatsu en invitant des enseignants de shiatsu externes à l’école (En cours).
  • Utiliser des techniques complémentaires au Shiatsu pour améliorer sa technique d’écoute et de déplacement.
  • Réaliser un shiatsu conforme aux exigences de l’école et de la FFST.

Rappel des conditions d’admission à l’examen de la FFST pour l’obtention du « Certificat Fédéral de Praticien en Shiatsu »

Nous veillons à nous assurer que les élèves respectent les conditions pour se présenter.

Examen à la fédération :

– La présentation du livret pédagogique

– La soutenance du mémoire contenant des études de cas

– Une épreuve pratique

Les conditions d’admission à l’examen :

− Attestation d’aptitude 2ème année et toutes les conditions afférentes.

− Etre adhérent FFST depuis au moins quatre ans

− Règlement des frais d’examen

− 2ème niveau d’anatomie/physiologie (ou équivalence)

− Mémoire, études de cas pratiques

− Avoir reçu depuis la première année au moins douze séances de Shiatsu par des enseignants agréés ou praticiens certifiés

− Attestation par votre enseignant agréé FFST de votre assiduité

(500 heures de pratique supervisée au minimum)

Théorie et pratique 4ème année

Toute la partie théorique de la Médecine Traditionnelle Chinoise nécessaire à notre pratique du shiatsu a été traité les précédentes années, Il reste un sujet primordiale, non encore abordé, que nous étudions pour le niveau 4 : « les Merveilleux Vaisseaux ». Ce sujet requiert plus de deux jours d’études.

Pour construire leur Shiatsu, les étudiants s’appuient sur le modèle suivant :

Bo shin (Vue/Observation visuelle) – Bun Shin (Son/Voix et Odorat/odeur) – Mon Shin (Ouï/Questionnement) – Setsu Shin (Toucher/Pratique du Shiatsu)

Ce modèle permet de réaliser une synthèse du bilan énergétique.

Les étudiants créent une fiche pour la synthèse du bilan énergétique et du résultat de la modification du Ki lors de la séance du Shiatsu. Sur cette fiche de synthèse, l’étudiant note les informations principales de la séance, informations sur le bilan et sur la modification du Ki. L’étudiant utilise cette fiche pour la rédaction des études de cas.

Tous les étudiants devront proposer un exposé sur une thématique en relation avec le shiatsu. Chaque thème regroupe de 1 à 5 étudiants pour étudier un sujet. Les exposés peuvent se baser sur un support écrit, aide à la préparation du mémoire.

Par exemples : Shiatsu et Tendinites. Shiatsu et stress….

Certains ont déjà un sujet de mémoire en tête et peuvent donc déjà travailler dessus.

LISTE DES SUJETS THEORIQUES ET PRATIQUES A TRAITER

Théorie Médecine Traditionnelle Chinoise
les Merveilleux Vaisseaux. Objectif : s’approprier cette technique puissante dans la pratique du shiatsu.
Bo shin (Vue/Observation visuelle) – Bun Shin (Son/Voix et Odorat/odeur) – Mon Shin (Ouï/Questionnement) – Setsu Shin (Toucher/Pratique du Shiatsu). Objectif : Réaliser un shiatsu cohérent sur la base des informations du bilan énergétique.
Fiche de synthèse pour le bilan énergétique. Objectif : créer sa fiche de synthèse.
Exposé sur une thématique. Objectif : proposer des solutions shiatsu selon le thème de l’exposé.

Le temps d’échange ou le retour des expériences que les étudiants ont vécu entre deux cours  est fondamentale. En effet, l’étudiant a souvent la sensation de perdre le contrôle dans sa pratique, de ne pas comprendre ce qui se passe. L’échange avec les autres étudiants et l’enseignant rassure l’élève. Il y a aussi ces instants heureux quand l’étudiant obtient des  résultats positifs dans sa pratique ; il peut le partager avec le groupe.

LE Qi Gong et/ou le Do-in s’avèrent d’excellents exercices pour que l’étudiant et l’enseignant se recentre, change de monde et se préparent à une posture de travail énergétique.

Le travail d’écoute devient primordial et se réalise à n’importe quel moment de la journée. A chaque reprise d’un exercice, l’étudiant peut écouter la première zone à travailler.

Trois pauses ponctuent la journée. Ces pauses offrent à l’étudiant un moment primordial pour se ressourcer régulièrement énergétiquement et physiquement. Dans notre culture, nous n’avons pas l’habitude de vivre et travailler au sol. Certains étudiants ont mal aux genoux et  au dos. Après la pause, l’étudiant reprend plus sereinement son travail.

Méditation : il est essentiel de terminer la séance avec une courte méditation, sa fonction est semblable à celle du Qi Gong ou Do-In du début de journée : elle rassemble et fait le lien entre une journée chargée énergétiquement et le retour à la vie de tous les jours.

Particularité des derniers cours

Les étudiants sont prêts, ou pas, à se présenter à l’examen de la FFST et/ou celui de l’école. Les étudiants prêts présentent leur mémoire et leurs études de cas aux autres étudiants.

Examen école « Shiatsu Thérapie, Art de Vie » :

Fin juin, nous déterminons une date pour le passage individuel d’étudiants qui désirent passer l’examen de l’école. L’examen consiste à exposer les études de cas et à pratiquer sur un membre du jury. Nous délivrons un certificat de fin d’étude aux étudiants qui ont passé cet examen avec succès. Cet examen de l’école prépare bien à l’examen organisé par la FFST.

Conclusion

L’étudiant possède tous les outils pour réaliser un Shiatsu de qualité s’il a bien suivi l’ensemble des cours théoriques et pratiques  et s’il a pratiqué à l’extérieur du cadre de la formation (Amis, familles, collègues de travail …).

S’il le désire, l’étudiant peut se présenter à l’examen de la FFST (Fédération Française de Shiatsu Traditionnel) et celui de l’école.

Les anciens élèves reviennent régulièrement assistés au cours de l’école et participent aux manifestations organisées, comme par exemple les journées portes Ouvertes.

L’examen de l’école et celui de la Fédération Française de Shiatsu Traditionnel conclut les quatre années de pratique du shiatsu.